Les Auberges du cœur hébergent des jeunes en difficulté ou sans abri âgés de 12 à 30 ans. Ouvertes 7 jours par semaine, 24 heures par jour, elles offrent le gîte et le couvert, un milieu stable et une écoute active, un soutien et un accompagnement.

                                                                                                  
            

Trouver une Auberge             Disponible en librairie            Campagne  
Consulter la carte                       Pour commander      «Pour que tous les jeunes         
 Consulter la liste                                                                s'en sortent»

Aide sociale: La nouvelle coalition Objectif Dignité répond au ministre Hamad

MONTRÉAL, le 1er déc. 2015 /CNW Telbec/ - En réponse au dépôt du projet de loi n° 70, le 10 novembre dernier par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, vingt-deux organisations ont lancé ce matin la toute nouvelle coalition « Objectif dignité ». Alors que le ministre vise à réintégrer au marché de l'emploi les premiers demandeurs d'aide sociale, au moyen de mesures obligatoires et de pénalités financières, Objectif dignité propose plutôt la mise en place de mesures permettant une réelle sortie de la pauvreté pour les personnes assistées sociales, tout en assurant leur dignité.

Entrevue exclusive avec Chuck Comeau de Simple Plan dans Le RACQonteur

Découvrez le rôle de la musique dans la vie des jeunes et dans l'intervention des Auberges du coeur dans ce 5e numéro du RACQonteur. Ne manquez pas l'entrevue exclusive avec Charles «Chuck» Comeau, batteur de Simple Plan, et l'impact positif des dons de la Fondation Simple Plan dans les Auberges.  Lisez les différents articles qui reflètent les actions et préoccupations des Auberges du coeur :

  • Ces jeunes qui nous laissent sans voix!, mot de la présidente, Johanne Cooper
  • Les Bourses Simple Plan dans les Auberges du coeur
  • Les témoignages de deux jeunes passionnés de musique : Coryne-Meagan et Jérôme
  • Les «Shows du coeur» de la Maison Raymond Roy, Auberge du coeur de Victoriaville, entrevue avec Jean Béliveau, intervenant-musicien
  • La musicothérapie de l'Auberge du coeur Le Baluchon
  • La guerre aux pauvres continue, un texte de Philippe Hurteau, chercheur à l'IRIS (Institut de recherche et d'information socio-économique)
  • Vers une nouvelle politique de la jeunesse : synthèse de la consultation jeunesse de la Coalition Interjeunes et dépôt du mémoire du Regroupement des Auberges du coeur
  • Ensemble, on peut faire la différence, dans ce carnet de la permanence, Tristan Ouimet Savard, coordonnateur des pratiques et de la défense des droits au Regroupement des Auberges du coeur,  lance un appel aux jeunes...
  • Une mobilisation sans précédent : retour sur la grève sociale des 2 et 3 novembre 2015

Projet de loi 70 : Le retour des obligations : retour vers le passé!

Projet de loi visant à permettre une meilleure adéquation entre la formation et l'emploi ainsi qu'à favoriser l'insertion en emploi - Le retour des obligations : retour vers le passé!

QUÉBEC, le 10 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Cet après-midi, le Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) et le Collectif pour un Québec sans pauvreté ont pris la parole, au nom d'une douzaine d'organisations nationales qui s'insurgent contre le projet de loi déposé aujourd'hui par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad. Sa proposition, visant à pousser vers emploi les personnes qui font une première demande d'aide sociale au moyen de pénalités financières, s'attaque à la mauvaise cible. Les principaux obstacles à l'emploi pour les personnes assistées sociales, c'est un revenu trop bas et des mesures de soutien insuffisantes ou inadéquates. Le ministre doit reculer!

Des jeunes de la Maison Tangente témoignent de l'impact de l'austérité

Austérité,

Austère, mystère,

Misère de société.

Je SUIS ton futur. 

J’étais l’ainé d’une famille peu aisée. Contre notre gré, nous sommes trop souvent déménagés. Au moment de mon indépendance, faute de moyens, j’ai souffert d’un fléau de société : l’itinérance.

2-3 novembre : On ferme!

Les 2 et 3 novembre prochain, le Regroupement des Auberges du coeur du Québec et les 28 Auberges du coeur fermeront leurs portes, réduiront leurs services, participeront à des actions locales et régionale et surtout seront solidaires avec la grève sociale de la campagne «Je tiens à ma communauté>je soutiens le communautaire»  afin de dénoncer les mesures d'austérité et de revendiquer un rehaussement de leur financement à la mission.

CAMPAGNE AIDE SOCIALE & PARTAGE DE LOGEMENT

Aux organisations solidaires des personnes assistées sociales

Nous faisons aujourd’hui appel à votre solidarité envers les personnes assistées sociales qui viennent encore de subir des coupures de la part du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

En effet, le Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles a été modifié au printemps concernant le partage de logement. Depuis le 1er juillet 2015, le MTESS considère que les prestataires qui ont deux (2) colocataires ou plus qui ne sont pas inscrits au bail touchent un revenu de location de chambres, et ce, quel que soit l’arrangement financier des colocataires (par exemple, même si les 3 personnes paient chacun un tiers du loyer). Le MTESS a aussi modifié le montant déduit des prestations d’aide sociale pour le porter à 125$ par chambre (à partir de la 2e chambre).

Les jeunes veulent contribuer à l'élaboration de la Politique jeunesse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Les jeunes veulent contribuer à l’élaboration de la future Politique québécoise de la jeunesse

 Montréal, le 13 octobre 2015 – Le 7 octobre dernier, dans le cadre du renouvellement de la Politique québécoise de la jeunesse, la Coalition Interjeunes a tenu à écouter et impliquer les jeunes dans le cadre de la Consultation Jeunesse 2015, rappelant ainsi au gouvernement qu’il est plus que primordial que tous les jeunes soient considérés dans la future Politique jeunesse. 

Mémoire sur la Politique québécoise de la jeunesse

Le 1er octobre 2015, le Regroupement des Auberges du coeur a déposé son mémoire «Un toit - du temps - des liens : L'accompagnement au coeur de l'accession à la pleine participation des jeunes en difficulté» dans le cadre des consultations sur le renouvellement de la Politique québécoise de la jeunesse.

Les Auberges du coeur y font valoir l'importance d'offrir une chance égale à tous les jeunes de trouver leur place dans la société québécoise en s'assurant que les jeunes en difficulté ou sans abri aient accès aux mesures de soutien et d'accompagnement nécessaires.

Sur La Presse + : La coercition n'est pas une solution - Les dérives du programme Objectif Emploi

Écoutez cette vidéo produite par La Presse Plus et publiée le 4 octobre 2015 qui présente le point de vue des Auberges du coeur à travers le témoignage de Mélanie Sheehy, intervenante à L'Avenue Hébergement communautaire, une Auberge du coeur située dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, et de Camille, ancienne résidente.  Elles expliquent comment les gens qui font une première demande à l'aide sociale ne gagneront rien à se voir imposer des mesures de réinsertion à l'emploi si elles ne sont pas prêtes. Le propos de Mélanie est clair : «le meilleur moment c'est quand la personne choisit par elle-même de s'impliquer». En fait, il faut offrir l'aide et le soutien quand le jeune en a besoin.

Sur le même sujet :

  • Lettre d'opinion de Marie-Noëlle Perron, coordonnatrice à la Maison Tangente (18 septembre 2015)
  • Communiqué de presse signé par 30 groupes sociaux lors d'une conférence de presse du 16 septembre 2015 sur ce sujet.
Syndiquer le contenu