Communiqué - Fermeture imminente de l'Appart Adojeune

  

   

 Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

 

Fermeture imminente de l’Appart Adojeune 

Coupure inacceptable des services aux jeunes en difficulté et sans abri

Gatineau – le 24 avril 2018 – Alors que le gouvernement se targue d’investir des fonds pour la lutte à l’itinérance, à la prévention des fugues et de l’exploitation sexuelle, l’Auberge du cœur Appart Adojeune qui offre un répit d’urgence aux jeunes en crise de l’Outaouais devra fermer définitivement ses portes. Ce sont 250 jeunes âgés de 13 à 17 ans  qui ont été hébergés et soutenus par l’Appart Adojeune cette année. Vivant des situations de crise familiale et se retrouvant dans des situations de grande vulnérabilité (fugues, abus, etc.), ces jeunes et leur famille y ont trouvé une équipe d’intervention dévouée qui offre réconfort et accompagnement à ces jeunes, mais aussi à leur familles, en vue de leur offrir des solutions plus durables. Une période de transition essentielle qui est une solution concrète aux situations d’urgence.

Aujourd’hui, le conseil d’administration d’Adojeune interpelle encore une fois le Centre intégré de santé et services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) afin qu’il investisse 100 000 $ dans un financement récurrent à la mission d’hébergement de l’organisme. « Cela fait 10 ans que notre financement du CISSSO est bloqué à 50 000$ par année, déplore Martin Boucher, vice-président du conseil d’administration d’Adojeune. Depuis, nous n’avons eu droit qu’à l’indexation au coût de la vie et on reçoit 56  905 $ pour maintenir une ressource d’hébergement de 6 lits 24 heures par jour, 7 jours sur 7. Notre organisme est maintenant au bout de ses ressources et nous avons dû prendre une décision très difficile afin de ne pas mettre en danger les autres volets de notre organisme.»

«Le CISSSO se traîne les pieds dans ce dossier depuis trop longtemps, lance M. Rémi Fraser, coordonnateur au Regroupement des Auberges du cœur du Québec. Il ne prend pas ses responsabilités pour soutenir des services essentiels pour prévenir la détérioration de situations familiales conduisant à des prises en charge plus lourdes et plus coûteuses ou carrément à l’itinérance des jeunes. Dans d’autres régions du Québec, les Centres intégrés de services sociaux ont su négocier des marges de manœuvre budgétaires et soutenir l’hébergement communautaire jeunesse.»

Si aucun engagement concret de l’ordre de 100 000 $ par année en financement à la mission récurrent pour l’année 2018-2019 avec un plan de réinvestissement pour les deux années suivantes, Adojeune se verra dans l’obligation de fermer cette ressource d’hébergement essentielle pour les jeunes vivant des difficultés. Où iront ces jeunes filles et garçons en situation de crise? À la rue? À l’hôpital? Au Centre jeunesse? Arrêtés par la police? Ou ils et elles traverseront le pont pour disparaitre du paysage hors du territoire du CISSSO… La fermeture de l’Appart laissera un trou béant dans les services aux jeunes et aux familles de l’Outaouais.

Contact médias :

Isabelle Lance, Appart Adojeune, cel. 819-743-2220

Isabelle Gendreau, Regroupement des Auberges du cœur du Québec, cel. 438-390-3985

EN COMPLÉMENT D'INFO : "État de la situation - Appart Adojeune - 2018"  (document attaché ci-après)

L’Appart Adojeune a été créé en 2003 à l’initiative des organismes du milieu qui constatait le besoin d’hébergement d’urgence chez les jeunes mineurs de l’Outaouais. Depuis sa création, les demandes d’aide ont toujours augmenté passant de 97 jeunes en 2006 à 250 en 2017. http://adojeune.org/appart-2/ 

Adojeune est une grande organisation communautaire jeunesse reconnue et essentielle à Gatineau. L’organisme coordonne les services de trois maisons de jeunes, un programme de prévention de la toxicomanie, un studio de musique, une équipe de travail de rue et L’Appart Adojeune, une Auberge du cœur. http://adojeune.org/

 

Le Regroupement des Auberges du cœur du Québec représente 30 maisons d’hébergement communautaires pour jeunes qui vivent des difficultés et qui sont sans abri ou à risque de le devenir, réparties dans dix régions du Québec. Les Auberges du cœur travaillent chaque année avec plus de 3000 jeunes âgés entre 12 et 30 ans et doivent en refuser autant, généralement faute de places.  Ces chiffres ne reflètent qu’une partie des besoins des jeunes itinérants ou à risque de le devenir pour le type d’hébergement et de soutien que nous offrons considérant les territoires où de telles ressources sont inexistantes. Au total, l’ensemble des Auberges du cœur offre plus de 300 places en maison d’hébergement et, plus de 150 autres places en appartements supervisés ou logements sociaux. Visitez www.aubergesducoeur.org

 

Fichier attachéTaille
2018-04_communique-fermeture_appartadojeune-aubergeducoeurvf.pdf439.43 Ko
etat_de_la_situation_-_appart_adojeune_2018.pdf668.63 Ko