Les Auberges du cœur hébergent des jeunes en difficulté ou sans abri âgés de 12 à 30 ans. Ouvertes 7 jours par semaine, 24 heures par jour, elles offrent le gîte et le couvert, un milieu stable et une écoute active, un soutien et un accompagnement.

                                                                                                  
                      

Trouver une Auberge                       Disponible en librairie          
Consulter la carte                                      Pour commander              
 Consulter la liste                                                                       

Lettre : M. le Premier ministre Couillard, engagez-vous pour les jeunes

LETTRE D’OPINION
19 mars 2015
 

 

M. le Premier ministre

Engagez-vous pour les jeunes

Par Rémi Fraser, coordonnateur, Regroupement des Auberges du cœur du Québec,  etJohanne Cooper, présidente du Regroupement des Auberges du cœur du Québec et directrice de la Maison Tangente qui accueille des jeunes âgés entre 18 et 25 ans

Monsieur le Premier ministre,

Nous souhaitons vous faire mieux connaître la situation de ces jeunes qu’on qualifie de jeunes en difficulté. À l’origine de cette situation, on trouve plusieurs causes: familles dysfonctionnelles, violence et abus, pauvreté, toxicomanie, décrochage scolaire ou social, passage en Centres jeunesse, etc. Toutes ces causes produisent un même effet : l’incapacité à faire sa place dans un monde de plus en plus compétitif qui tend à marginaliser celles et ceux qui n’ont pu se maintenir dans le tracé normalisé vers la réussite… Ce sont des drames personnels, mais aussi un drame national pour un Québec qui a besoin de toutes ses forces et sa créativité pour surmonter les défis du vieillissement de sa population, de la mondialisation et d’une culture du savoir.

Revue de presse : Demande de retrait des nouveaux règlements à l'aide sociale

La conférence de presse du Collectif pour un Québec sans pauvreté à laquelle le Regroupement a participé a reçu une bonne couverture médiatique :

Projet de modification du règlement d'aide sociale - Un large front du mouvement social s'oppose aux coupes à l'aide sociale

QUÉBEC, 16 mars 2015 /CNW Telbec/ - À l'invitation du Collectif pour un Québec sans pauvreté, plusieurs organisations nationales ont pris part à une conférence de presse ce matin pour exiger que le nouveau ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, abandonne le projet de modification au règlement d'aide sociale annoncé par son prédécesseur, M. François Blais.

Avis concernant le projet de modification du règlement sur l’aide aux personnes et aux familles : Pour un réel soutien des jeunes en difficulté et sans abri

Texte de la lettre qui accompagnait l'Avis au moment de son dépôt :

Avis déposé au Ministre de l'Emploi et de la Solidarité dans le cadre d'une consultation de 45 jours sur un projet de modification réglementaire impliquant des coupes à l'aide sociale
Date de publication: 
Mars 2015
Page couverture: 
Page couverture

Le Regroupement est maintenant sur Twitter

  Suivez-nous sur Twitter :  @aubergesducoeur

Le RACQonteur-hiver 2015

Voici le 3e numéro du RACQonteur dont le thème est le post-hébergement dans les Auberges du coeur, découvrez

  • Un résumé de notre récent rapport de recherche sur le post-hébergement
  • L'entrevue sur le post-hébergement à la Maison Marie-Frédéric
  • La chronique Voyage au coeur de l'intervention sur l'approche motivationnelle dans le post-hébergement d'Habit-Action
  • La tribune des jeunes témoignent de l'importance des pratiques de post-hébergement dans la vie des jeunes
  • Le mot de la présidente sur la SPLI et son orientation vers la Stabilité résidentielle avec accompagnement : La SPLI ça SRA...
  • Retour sur les plus récentes manifestations contre l'austérité
  • Le témoignage de Pierre du Comité Défense des droits : du critiqueux à l'équipe militante
  • Une réflexion d'Isabelle de la permanence sur le passage à l'âge adulte
  • Le Rébus de MaxRire
Date de publication: 
Février 2015
Page couverture: 
Page couverture

Nouvelles des Auberges

Découvrez les dernières nouvelles concernant trois Auberges du coeur: L'ADOberge, L'Avenue Hébergement Communautaire, La Maison Richelieu hébergement jeunesse.

Aide sociale : Ministre Blais propage des idées fausses

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE                                                         
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Plutôt que de s’occuper des « vraies affaires » à l’aide sociale,
le ministre Blais propage des idées fausses 

Montréal, 27 janvier 2015. Ce matin, avait lieu une conférence de presse réunissant des personnes assistées sociales et des travailleurs-euses précaires à l’initiative de plusieurs organismes communautaires montréalais. Leur objectif : faire reculer le ministre Blais dans son intention de sabrer encore dans les programmes d’aide sociale.

« Il est encore temps pour le Québec de renoncer à des réformes contre-productives et d’abandonner un discours méprisant basé sur des fausses idées qui portent atteinte à la dignité humaine », déclare Clément Citeya du Comité des personnes assistées sociales de Pointe-St-Charles (CPAS).

Réaction des Auberges du coeur : Plan d'action en itinérance

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Plan d’action en itinérance 2015-2020

Un plan qui renforce l’action gouvernementale et communautaire, mais dont les investissements financiers sont insuffisants  

Montréal, le 7 décembre 2014 – Le Plan d’action interministériel en itinérance 2015-2020 veut effectuer un virage dans le réseau public de la santé et des services sociaux et dans tout l’appareil gouvernemental visant à aller « vers » les personnes itinérantes pour leur offrir soutien et accompagnement.  Les intentions du gouvernement sont louables en ce qui concerne l’amélioration des services et l’accès aux services pour les personnes itinérantes ou à risque d’itinérance. Le gouvernement semble vouloir assumer ses responsabilités à l’égard d’une meilleure offre de services en santé et services sociaux, en logement et en éducation et cela est positif. Par ailleurs, certaines mesures demeurent floues, notamment en ce qui concerne l’augmentation du revenu disponible des personnes en situation de pauvreté, pour lequel aucune mesure précise et aucun investissement ne sont prévus.

Syndiquer le contenu