Les Auberges du cœur hébergent des jeunes en difficulté ou sans abri âgés de 12 à 30 ans. Ouvertes 7 jours par semaine, 24 heures par jour, elles offrent le gîte et le couvert, un milieu stable et une écoute active, un soutien et un accompagnement.

                                                                                                  
                      

Trouver une Auberge                       Disponible en librairie          
Consulter la carte                                      Pour commander              
 Consulter la liste                                                                       

Campement et occupation pour un investissement massif dans le logement social

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Montréal, le 20 mai 2015 – Le Regroupement des Auberges du cœur du Québec (RACQ) affirme son appui au Camp pour le droit au logement du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Le RACQ est consterné par le recul du gouvernement à remplir sa promesse de 3000 logements sociaux alors que la Politique nationale de lutte à l’itinérance reconnait l’importance de la variété des types de logements pour prévenir et sortir de l’itinérance. Devant l’obstination ravageuse du gouvernement libéral à imposer des mesures d’austérité, le droit au logement est explicitement menacé.

Les jeunes de moins de 30 ans qui vivent en situation de pauvreté et qui ne bénéficient pas d’antécédent notable en logement sont parmi les premières victimes d’éviction et de discrimination dans le marché locatif privé. Considérant l’importante augmentation du prix des loyers au cours des 15 dernières années et le cruel manque de logement sociaux et de ressources d’hébergement de transition, il est de plus en plus difficile pour ces jeunes mineurs et jeunes adultes de parvenir à une stabilité résidentielle et construire leur autonomie. Or, depuis son entrée au pouvoir, l’administration Couillard a démontré son inaptitude à adopter une approche globale et à gouverner pour tous les Québécois et Québécoises, excluant au passage ces milliers de jeunes.

Un Avant-Après spectaculaire pour Tandem Jeunesse

  L'Auberge du coeur Tandem Jeunesse, située à La Pocatière, a été fermée pour rénovations durant plus de neuf mois l'année dernière. Les jeunes ont recommencé à y être hébergés en janvier 2015.

Aide sociale : le ministre Hamad doit soutenir et non punir

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

La pauvreté et l’aide sociale ne sont pas des choix :

Le ministre Hamad doit soutenir et non pas punir

Montréal, le 27 avril 2015 – Plusieurs groupes sociaux dont le Front commun des personnes assistées sociales du Québec, dénoncent l’attaque aux droits humains que constitue le nouveau programme « Objectif emploi ».  En effet,  en plus des coupures à l’aide sociale annoncées au dernier budget qui sont inacceptables, cette mesure vient changer la mission première de l’aide de dernier recours, soit de porter assistance aux personnes en situation de précarité socio-économique. 

Disparition des Forums Jeunesse: Plus de questions que de réponses

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Disparition des Forums jeunesse et transfert de 20M$ vers les Carrefours jeunesse-emploi

Plus de questions que de réponses

Montréal, le 23 avril 2015 – On doit certainement regretter une perte importante quant au développement de la citoyenneté des jeunes à un moment où on constate à la fois une baisse importante du poids démographique des jeunes et un désintérêt chez beaucoup d’entre eux de la vie politique, les faibles taux de participation des jeunes aux élections en témoignent.  Par ailleurs, le chômage des jeunes et la grande difficulté que plusieurs d’entre eux rencontrent pour entrer sur le marché du travail constituent des enjeux importants pour le Québec,  mais rien dans l’annonce d’hier n’assure qu’on prendra la mesure réelle de ces défis.

Un atelier d'éducation populaire pour le 1er mai

Le comité Défense des droits du Regroupement propose aux Auberges du coeur d'organiser un atelier d'éducation populaire auprès des jeunes des Auberges du coeur en vue des actions et manifestations prévues pour le 1er mai 2015. Il recommande un atelier gratuit réalisé par la Coalition opposée à la tarification et la privatisation des services publics. Il suffit de contacter les organismes responsables régionaux.

Le Regroupement des Auberges du coeur reconnaît la légitimité du mouvement étudiant

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Reconnaître la légitimité du mouvement étudiant

Montréal, le 31 mars 2015 – Le Regroupement des Auberges du cœur du Québec (RACQ) tient à affirmer clairement sa reconnaissance de la totale légitimité des jeunes, notamment des organisations étudiantes, à prendre position et à décider des actions qu'ils voudront bien choisir pour eux-mêmes face à tout enjeu social, économique ou autre et ce, dans le cadre des structures et règles démocratiques qu'ils se seront donnés.  Le RACQ croit fermement que la jeunesse a toujours joué un rôle moteur essentiel dans le devenir des sociétés et que toute société a le devoir de favoriser la prise de parole des jeunes aux débats sociaux et politiques et d'en tenir compte à défaut de quoi elle se condamne à l'immobilisme et au rapetissement.

Lettre : M. le Premier ministre Couillard, engagez-vous pour les jeunes

LETTRE D’OPINION
19 mars 2015
 

 

M. le Premier ministre

Engagez-vous pour les jeunes

Par Rémi Fraser, coordonnateur, Regroupement des Auberges du cœur du Québec,  et Johanne Cooper, présidente du Regroupement des Auberges du cœur du Québec et directrice de la Maison Tangente qui accueille des jeunes âgés entre 18 et 25 ans

Monsieur le Premier ministre,

Nous souhaitons vous faire mieux connaître la situation de ces jeunes qu’on qualifie de jeunes en difficulté. À l’origine de cette situation, on trouve plusieurs causes: familles dysfonctionnelles, violence et abus, pauvreté, toxicomanie, décrochage scolaire ou social, passage en Centres jeunesse, etc. Toutes ces causes produisent un même effet : l’incapacité à faire sa place dans un monde de plus en plus compétitif qui tend à marginaliser celles et ceux qui n’ont pu se maintenir dans le tracé normalisé vers la réussite… Ce sont des drames personnels, mais aussi un drame national pour un Québec qui a besoin de toutes ses forces et sa créativité pour surmonter les défis du vieillissement de sa population, de la mondialisation et d’une culture du savoir.

Revue de presse : Demande de retrait des nouveaux règlements à l'aide sociale

La conférence de presse du Collectif pour un Québec sans pauvreté à laquelle le Regroupement a participé a reçu une bonne couverture médiatique :

Projet de modification du règlement d'aide sociale - Un large front du mouvement social s'oppose aux coupes à l'aide sociale

QUÉBEC, 16 mars 2015 /CNW Telbec/ - À l'invitation du Collectif pour un Québec sans pauvreté, plusieurs organisations nationales ont pris part à une conférence de presse ce matin pour exiger que le nouveau ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, abandonne le projet de modification au règlement d'aide sociale annoncé par son prédécesseur, M. François Blais.

Avis concernant le projet de modification du règlement sur l’aide aux personnes et aux familles : Pour un réel soutien des jeunes en difficulté et sans abri

Texte de la lettre qui accompagnait l'Avis au moment de son dépôt :

Avis déposé au Ministre de l'Emploi et de la Solidarité dans le cadre d'une consultation de 45 jours sur un projet de modification réglementaire impliquant des coupes à l'aide sociale
Date de publication: 
Mars 2015
Page couverture: 
Page couverture
Syndiquer le contenu